En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation simplifiée et la réalisation de statistiques de visites. Politique de confidentialité en bas de page. En savoir plus.

Hypothèses

D’après les premières publications analysées, il semble se dégager que les infrastructures linéaires de transport (ILT) représenteraient effectivement un lieu de vie ou de déplacement pour la biodiversité mais qu’elles joueraient ce rôle essentiellement :

  • pour des espèces généralistes et aux capacités de déplacements importantes, qui ne souffrent donc pas ou peu de la fragmentation transversale des ILT (Penone et al., 2012 ; Vermeulen & Opdam, 1995) ;
  • dans des contextes déjà artificialisés où l’ILT, par contraste, peut finalement s’avérer plus propice que ses milieux environnants, notamment en milieu urbain dense (Penone et al., 2012) et en milieu agricole intensif (Le Viol et al., 2012 ; Vandevelde et al., 2014). A l’inverse, dans les espaces avec une richesse biologique forte, les infrastructures linéaires n’apporteraient pas de bénéfice significatif (O’Farrell & Milton, 2006 ; Filibeck et al., 2012).

 

Il semble par ailleurs y avoir des conséquences négatives à rendre les ILT attractives, comme l’accentuation de la mortalité par collision (Mumme et al., 2000), ce qui serait alors susceptible d’entraîner un effet “puits”.

 

Le projet COHNECS-IT a ainsi vocation à étayer, confirmer ou infirmer ces tendances pressenties, via la réalisation d’une revue systématique.

 

Publications citées :
Filibeck, G., Cornelini, P. & Petrella, P., 2012. Floristic analysis of a high-speed railway embankment in a Mediterranean landscape. Acta Bot. Croat. 71, 229–248. doi:10.2478/v10184-011-0064-3
Le Viol, I., Chiron, F., Julliard, R. & Kerbiriou, C., 2012. More amphibians than expected in highway stormwater ponds. Ecol. Eng. 47, 146–154. doi:10.1016/j.ecoleng.2012.06.031
Mumme, R.L., Schoech, S.J., Woolfenden, G.W. & Fitzpatrick, J.W., 2000. Life and death in the fast lane: Demographic consequences of road mortality in the Florida Scrub-Jay. Conserv. Biol. 14, 501–512. doi:10.1046/j.1523-1739.2000.98370.x
O’Farrell, P.J. & Milton, S.J., 2006. Road Verge and Rangeland Plant Communities in the Southern Karoo: Exploring What Influences Diversity, Dominance and Cover. Biodivers. Conserv. 15, 921–938. doi:10.1007/s10531-004-3102-9
Penone, C., Machon, N., Julliard, R. & Le Viol, I., 2012. Do railway edges provide functional connectivity for plant communities in an urban context? Biol. Conserv. 148, 126–133. doi:10.1016/j.biocon.2012.01.041
Vandevelde, J.-C., Bouhours, A., Julien, J.-F., Couvet, D. & Kerbiriou, C., 2014. Activity of European common bats along railway verges. Ecol. Eng. 64, 49–56. doi:10.1016/j.ecoleng.2013.12.025
Vermeulen, H.J.W. & Opdam, P.F.M., 1995. Effectiveness of roadside verges as dispersal corridors for small ground-dwelling animals: A simulation study. Landsc. Urban Plan. 31, 233–248. doi:10.1016/0169-2046(94)01050-I